Lowes vise le podium pour la revanche de Misano

Lowes vise le podium pour la revanche de Misano

Le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a vécu des émotions mélangées à l’occasion de la seconde journée d’essais du Grand Prix d’Emilie Romagne. Si Lowes s’est de nouveau mêlé à une lutte féroce pour la quête d’une place en première ligne, Fernandez a été victime d’une lourde chute en Q2.

  • Dans des conditions plus tempérées mais aussi plus venteuses que lors du week-end précédent, Lowes s’est battu dans l’espoir d’obtenir une deuxième pole position d’affilée, mais c’est finalement le leader du championnat Luca Marini qui s’est imposé en signant un nouveau record de la piste.
  • Lowes s’est qualifié en quatrième position alors que son coéquipier, Augusto Fernandez, qui participe ce week-end à son 50e Grand Prix, est tombé et n’a pu obtenir que le 12e temps.

 

/// AUGUSTO FERNÁNDEZ : 12e, 1’36.054, 25 tours

  • Augusto Fernandez était plutôt satisfait ce matin après avoir bouclé une vingtaine de tours en FP3 et réalisé de sérieux progrès aussi bien au niveau de la stabilité de sa Kalex au freinage que de son grip de l’arrière.
  • Avec un tour en 1’36.147, l’Espagnol occupait la dixième position et pensait pouvoir réaliser un nouveau bond en avant lors de la qualification.
  • Très rapidement en 1’36.054, son meilleur chrono du week-end, Fernandez visait un top six quand sa séance de qualification s’est brutalement terminée dans la douleur.
  • En décrochant de l’arrière à l’accélération à la sortie du virage 5, le pilote des Baléares a dû sortir dans l’herbe sans malheureusement parvenir à conserver le contrôle de sa moto. Cette chute à haute vitesse a toutefois été sans conséquence, Fernandez parvenant à regagner indemne son garage.

« Douzième, ça n’est pas la fin du monde »

« C’est vraiment dommage de finir la qualification sur une chute. J’ai malheureusement perdu l’arrière en attaquant un peu trop fort… On rencontre encore quelques difficultés. On a fait des progrès depuis la semaine dernière, mais tout le monde en a fait de même. C’est difficile, mais on va étudier toutes les infos de la journée et essayer demain de faire un nouveau pas en avant. Douzième, ça n’est pas la fin du monde. Il faudra prendre un bon départ et essayer de récupérer un maximum de positions. Quoi qu’il en soit, nous ne lâchons rien. »

 

/// SAM LOWES : 4e, 1’35.740, 28 tours

  • Lowes a affiché une forme sensationnelle dès le début de la FP3. Dès son cinquième tour, le Britannique parvenait en effet à signer un nouveau record en 1’35.800, reléguant alors ses adversaires à 0.245 seconde.
  • Le Britannique a chaussé le nouveau pneu tendre Dunlop en début de FP3 afin de s’assurer une place en Q2 avant de repasser avec la gomme dure pour enchaîner de nombreux tours sur un très bon rythme. Il s’est classé deuxième de la dernière séance libre derrière Enea Bastianini.
  • La performance du nouveau pneu tendre Dunlop s’est concrétisée en Q2, Lowes signant son meilleur chrono dès le quatrième tour en 1’35.740, soit près d’une demi seconde plus vite qu’une semaine plus tôt, lorsqu’il avait signé la pole position du Grand Prix de Saint-Marin.
  • Le pilote de 30 ans semblait en place pour s’octroyer une nouvelle place en première ligne, ce qui aurait sa cinquième cette saison, mais quelques erreurs durant ses deux derniers tours lui ont valu de se retrouver quatrième de la Q2.

« J’ai le potentiel pour me battre pour le podium »

« J’ai fait une erreur dans le dernier secteur alors que nous étions dans les deux derniers tours de la qualification. Il y avait deux pilotes vraiment très rapides aujourd’hui, mais avec mon “ideal time” j’aurais tout de même dû me retrouver en troisième position sur la grille. C’est dommage de rater la première ligne, car j’ai fait un bon paquet de tours sur un très bon rythme, mais l’un dans l’autre nous pouvons être satisfaits car nous sommes dans le coup. Nous pouvons être confiants pour la course, j’ai le potentiel pour me battre pour le podium. Oublions la déception d’avoir laissé perdre cette troisième place et regardons devant pour se préparer au mieux pour demain. Avec le rythme que j’ai avec le pneu dur, je m’attends à une belle bataille. »