Alex Márquez en première ligne à Austin

Alex Márquez en première ligne à Austin

Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a conclu une seconde journée d’essais perturbée par la pluie de brillante manière en signant sa première ligne de la saison. Xavi Vierge s’élancera lui demain de la vingtième place poursuivant une belle remontée.

  • Les fortes averses et les éclairs qui ont envahi ce matin le ciel d’Austin ont contraint les organisateurs du Grand Prix des Amériques à décaler la FP3 puis à la réduire à vingt minutes avant de finalement l’annuler purement et simplement.
  • La situation s’est toutefois améliorée pour la Q1 et la Q2. Márquez et Vierge ont pu participer à la qualification dans des conditions ensoleillées mais une fois encore avec de fortes rafales de vent.
  • Márquez n’a raté sa première pole position que de 0.058 seconde alors que Vierge est passé tout près de la Q2.

Alex Márquez : 2e, 2:10.933, +0.058, 7 tours, 39 km.

  • Troisième hier de la FP2, Márquez a pu accéder directement en Q2.
  • Le 73 a parfaitement dominé le vent violent qui balayait la piste cet après-midi pour se bagarrer pour la pole position.
  • Avec un tour sans faute en 2’10.933, l’Espagnol a décroché le deuxième temps de la Q2 derrière Marcel Schrotter. C’est la première fois de la saison que Márquez se retrouve en première ligne.
  • Márquez est désormais en pleine confiance pour aller chercher une place sur le podium. deuxième de l'année après celui remporté en Argentine.

«Le podium reste l’objectif, mais si je peux jouer la victoire je le ferai»

« Cette journée n’aura pas été facile. La pluie, ce matin, ne nous a pas permis de rouler et nous avons passé notre temps à attendre avant que la FP3 ne soit finalement annulée. On a donc dû attaquer directement la qualification dans des conditions assez différentes d’hier. Le niveau de grip était très faible, mais nous avons bien négocié toutes ces difficultés en faisant évoluer nos réglages dans la bonne direction et en obtenant au final une première ligne, ce qui était notre objectif. Il faudra maintenant profiter du warm up demain matin pour essayer d’être un peu plus régulier dans les chronos. C’est ce qui nous manque pour l’instant. Pour la course, mon état d’esprit sera le même qu’en Argentine. Celui qui fera le moins d’erreurs sera certainement le vainqueur. Si je suis en mesure de jouer la victoire je tenterai ma chance, mais si ça n’est pas le cas et bien je ferai en sorte de donner le maximum pour obtenir le meilleur résultat possible. Monter sur le podium serait un bon résultat. »
 

Xavi Vierge: 20e, 2:12.516, +2.028, 7 tours, 39 km.

  • L’annulation de la FP3 n’a pas permis à Vierge de travailler pour pouvoir passer directement en Q2. L’Espagnol n’avait pas pu terminer la FP2 dans le top quatorze.
  • Avec un grip très faible et un vent violent, Vierge n’a pas réussi à trouver en Q1 le rythme qui est habituellement le sien.
  • Malgré tous ses efforts, Vierge n’a pas pu accéder à la Q2. Avec un tour en 2’12.516, il échoue pour 0.3 seconde.
  • Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS reste néanmoins optimiste. La configuration du circuit lui laisse espérer de pouvoir effectuer une belle remontée.

«Avec de longues lignes droites et de gros freinages, je peux réaliser une belle remontée»

« Le week-end n’est pas facile. Hier, je suis tombé dès le début de la FP2 alors que nous venions de passer à de nouveaux réglages. Je n’ai pu faire que deux tours dans cette séance, et ce matin la pluie ne nous a pas permis de continuer à travailler. Attaquer direct la Q1 avec une moto qui n’était pas prête ne m’a pas aidé. Je n’avais pas de feeling, d’autant que les conditions n’étaient plus celles d’hier. Je n’ai jamais réussi à trouver le bon rythme pour passer en Q2. En Argentine, j’avais fait une bonne qualif’ mais je n’avais pas pu prendre le départ. J’espère que cette fois ça sera le contraire. Sur ce circuit, il est assez facile de doubler. Il y a pas mal de bouts droits et de gros freinage. Si je prends un bon départ et que nous améliorons la moto demain matin pendant le warm up, je peux espérer faire une belle remontée. Le week-end à jusque-là été difficile, mais c’est la course qui compte. Alors nous verrons bien demain ce qu’elle nous réserve. »