Di Meglio se bat pour remonter à la septième place en Andalousie

Di Meglio se bat pour remonter à la septième place en Andalousie

Mike Di Meglio a regagné six positions durant la deuxième course MotoE de la saison pour passer sous le drapeau à damier à la septième place et ainsi empocher neuf points importants.

  • Le circuit de Jerez Angel Nieto était ce week-end le théâtre du premier Grand Prix d’Andalousie et de la deuxième course de la Coupe du Monde FIM Enel MotoE. Le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS s’y est de nouveau illustré en réalisant une héroïque remontée au sein du peloton.
  • En manque de confiance avec son train avant durant la qualification, il avait dû se contenter de la treizième place sur la grille de départ.
  • Le pilote de 32 ans a profité de son expérience pour gérer au mieux la course en partant prudemment pour préserver ses pneus et éviter les incidents du premier tour.
  • La stratégie a parfaitement fonctionné, Mike parvenant à récupérer trois positions dès le premier tour et trois de plus dans les cinq tours suivants. Il franchit la ligne d’arrivée à six secondes du vainqueur, Dominique Aegerter. Di Meglio a même amélioré de quatre secondes son temps de course du week-end dernier.

 

/// MIKE DI MEGLIO : 7e, +6.133 s

« J’ai réussi à augmenter mon rythme »

« Ce week-end a été très difficile pour moi, comme le précédent. Vendredi, j’ai trouvé du feeling en attaquant la journée mais je l’ai malheureusement perdu en chutant en FP2. C’est dur parce que les séances d’essais sont courtes. Hier matin, ça n’allait pas trop mal, mais l’après-midi avec une température très élevée je n’arrivais pas à pousser suffisamment dans les portions les plus rapides du circuit. Je ne sentais pas l’avant et je me suis retrouvé loin sur la grille. Nous n’avons rien changé sur la moto car je savais qu’elle valait mieux que ce que j’en avais tiré en qualification. C’était à moi de retrouver mes marques. En course, je n’ai pas pris un mauvais départ et j’ai essayé de gérer du mieux possible le premier tour. Je freinais un peu tôt à l’entrée de certains virages, j’étais sûr que des adversaires feraient des erreurs en attaquant trop fort. De mon côté j’ai réussi à augmenter mon rythme, j’étais plus rapide que Tulovic mais il était difficile à doubler. Dans certains virages il était un peu mieux que moi, dans d’autres c’était moi le plus vite. Il faut que l’on progresse aux essais pour partir devant afin de nous simplifier la tâche en course. Je dois remercier l’équipe qui a travaillé dur au cours de ces deux semaines. Je pense que nous avons maintenant une bonne base et je suis impatient de me retrouver à Misano. »

 

/// JOAN OLIVÉ, Team Manager :

« Nous avons aussi pris des points importants pour le championnat »

« On a terminé la course MotoE avec un bien meilleur feeling que nous ne l’avons commencée. Le week-end a été difficile, mais aujourd’hui Mike était beaucoup plus proche des pilotes de devant et ses sensations sur la moto étaient meilleures. Cela nous rend optimistes pour la suite. Nous avons aussi pris des points importants pour le championnat. Je ne doute pas que nous ferons mieux à la prochaine course. »