Fin de course malheureuse pour Lowes au Grand Prix d’Europe

Fin de course malheureuse pour Lowes au Grand Prix d’Europe

Sam Lowes est tombé durant le Grand Prix d’Europe organisé près de Valence sur le circuit Ricardo Tormo alors qu’il occupait la deuxième place de la course. Il demeure néanmoins à six points de la tête du championnat du monde Moto2.

  • Augusto Fernández ayant déclaré forfait, hier, en raison d’une fracture du gros orteil du pied gauche consécutive à sa chute en FP1, Sam Lowes était aujourd’hui le seul représentant du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS au départ de la treizième course de la saison Moto2.
  • Après avoir travaillé aux essais dans des conditions mitigées sur une piste délicate, le warm-up organisé dimanche matin fut la seule occasion pour les pilotes Moto2 de valider des réglages pour leurs 25 tours de course sur le sec.

 

/// SAM LOWES : DNF

  • Malgré trois positions concédées dans le premier tour et une petite frayeur au virage huit, Sam Lowes semblait à l’aise en début de course, doublant alors quatre adversaires dans une lutte à six pour la victoire.
  • Le Britannique est rapidement revenu à la deuxième place, donnant la chasse au leader Marco Bezzecchi. Malheureusement, il perdu l’avant de sa machine au virage six dans le seizième tour, et a chuté.
  • Après avoir rejoint la course, Lowes a finalement abandonné au vingtième tour. Avec ce résultat blanc, le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS perd la tête d’un championnat qui reste très serré. Sam compte 178 points et seulement six longueurs de retard sur Enea Bastianini.

« Il reste deux courses et nous n’avons que six points de retard »

« Ce week-end les conditions étaient vraiment compliquées. On a pris le départ sur le sec alors que nous n’avions pratiquement eu que du mouillé aux essais. Je n’ai pas pris un super départ mais je me suis vite retrouvé avec le groupe de tête. J’étais deuxième derrière Bezzecchi, j’attendais les derniers tours pour voir ce qu’il était possible d’envisager. Malheureusement, je suis tombé au virage six sans trop comprendre pourquoi. Il faudra analyser tout ça… Bien évidemment, c’est dommage, mais il faut rester positif. Il reste deux courses, nous n’avons que six points de retard, tout reste possible. J’étais deuxième quand je suis tombé, pas quinzième. J’étais dans le coup comme lors des dernières courses que j’ai remportées. Le team a encore fait du super boulot car malgré le peu de tours faits sur le sec j’avais une très bonne moto. On va maintenant essayer de l’améliorer encore afin de préparer la deuxième course à Valence. »