Lowes et Fernandez lancent au mieux leur programme de tests préparatoires à 2021

Lowes et Fernandez lancent au mieux leur programme de tests préparatoires à 2021

Les pilotes du Team Elf Marc VDS Racing, Sam Lowes et Augusto Fernandez, ont débuté leurs préparatifs pour le championnat du monde Moto2 2021 par une séance d’essais de deux jours réussie à Valence.

  • Arborant une superbe livrée noire et argentée pour les essais hivernaux avant la présentation officielle, le 15 mars, des nouvelles couleurs du Team Elf Marc VDS Racing, Lowes et Fernandez ont bouclé plus de 320 tours sur le circuit Ricardo Tormo. Ils y ont rencontré des conditions plutôt fraîches mais ont pu néanmoins profiter d’une piste sèche.
  • Lowes et Fernandez poursuivront la préparation de cette nouvelle saison la semaine prochaine à Jerez, avec un nouveau test privé, avant de conclure leurs préparatifs par trois journées d’essais officiels au Qatar à partir du 19 mars.

 

/// AUGUSTO FERNANDEZ:

  • Fernandez a rapidement trouvé ses marques avec son nouveau chef mécanicien, Lucio Nicastro, en effectuant près de 150 tours durant ces deux jours de test.
  • L’Espagnol a effectué plusieurs longs runs pour essayer de trouver une nouvelle base de réglages avant l’ouverture de la saison à Doha le 28 mars.
  • Fernandez s’est dit particulièrement satisfait des améliorations apportées à son châssis Kalex qui lui ont permis d’obtenir une meilleure constance en pneus usés.

« Ce test montre que nous pouvons aller de l’avant avec confiance »

« J’attendais ce test avec impatience car il m’offrait la première occasion de travailler avec Lucio, mon nouveau chef mécanicien pour cette saison. Nous avons travaillé pour comprendre nos fonctionnements respectifs en nous concentrant sur ce qu’il va me falloir pour exploiter tout mon potentiel. Ça a été un très bon test à cet égard, et je pense que nous avons trouvé des choses intéressantes, en cernant le positif et le négatif. Je n’ai pas été le plus rapide, mais ce n’était pas le but de cette séance. J’ai senti que j’avais retrouvé des sensations agréables sur la moto, ce qui me manquait l’année dernière, et j’ai pris beaucoup de plaisir à rouler. Il y a encore beaucoup de travail devant nous mais ces deux jours ont montré que nous pouvons avancer avec beaucoup de confiance et d’optimisme. »

 

/// SAM LOWES:

  • En bouclant 85 tours lors de la première journée, Lowes a rapidement retrouvé la pointe de vitesse et la confiance qui l’ont aidé à se battre l’an dernier pour le titre Moto2.
  • Le froid et une piste manquant de grip n’ont pas empêché le Britannique de mener à bien un programme de test très chargé mais fructueux, 173 tours ayant été bouclés.
  • Lowes a pu tirer des conclusions positives sur diverses modifications apportées à sa moto au niveau de la géométrie, des suspensions et de l’accélération, qu’il espère confirmer à Jerez la semaine prochaine.

« Mon rythme était rapide bien que nous ayons fait de nombreux changements »

« C’est un très bon test car en venant ici les prévisions météo n’étaient pas très bonnes. Fort heureusement, le temps est resté sec et cela nous a permis de faire pas mal de tours en testant beaucoup de choses. Je suis content d’avoir pu réaliser mon premier vrai test avec l’équipe après avoir manqué une grande partie des essais en fin de saison dernière à cause de ma blessure à l’épaule. Nous n’avons pas cherché à faire un chrono, préférant nous concentrer sur la moto et des choses que nous n’aurons plus le temps de faire pendant les week-ends de course. C’est très positif, mais comme toujours durant ces tests, on découvre des trucs qui ne fonctionnent pas forcément très bien. Mais c’est néanmoins positif car cela nous permet d’écarter les solutions non satisfaisantes. J’ai roulé sur un bon rythme même si nous avons fait tellement de changements que je n’ai pas fait deux runs d’affilée avec la même moto. Nous partons maintenant à Jerez où une bonne moitié du travail consistera à vérifier les solutions que j’ai aimées ici afin de voir si elles fonctionnent ailleurs. On devrait avoir plus de grip là-bas et ça sera intéressant de pouvoir confirmer ce qui fonctionne le mieux pour moi dans des conditions différentes. On devrait ainsi avoir une bonne direction de travail pour aller au Qatar ».