Lowes prend ses marques au Mugello

Lowes prend ses marques au Mugello

Sam Lowes a dominé la journée, permettant au team Elf Marc VDS Racing de bien démarrer le Grand Prix d’Italie. Son coéquipier Augusto Fernandez s’est lui à nouveau glissé dans le top dix.

  • Un temps radieux et ensoleillé a offert aux pilotes des conditions parfaites pour ce retour du championnat du monde Moto2 sur le spectaculaire circuit du Mugello, absent du calendrier l’an dernier.
  • Lowes, qui a dominé la FP2 pour la troisième course de rang, et Fernandez, sont convaincus de pouvoir se battre demain pour les premières places de la grille.

 

/// AUGUSTO FERNNANDEZ : 10e, 1’52.351, 35 tours

  • Après une journée de tests réussie à Barcelone, Fernandez a entamé son week-end italien en pleine confiance, bouclant ce matin un tour en 1’52.351 pour se hisser en sixième position.
  • L’Espagnol a décidé de ne pas chasser le chrono en FP2, mais il a tout de même été capable de tourner régulièrement avec des pneus usés dans la fourchette des 1’52. En fin de séance, il était à moins de 0,4 seconde du top six du classement combiné.

« On sait maintenant ce qu’il nous reste à faire demain »

« Cette première journée a été plutôt difficile, mais je m’y attendais. Après deux ans, il m’a fallu un peu de temps pour retrouver mes marques. J’ai tout de même fait une bonne FP1 en signant le sixième temps. J’ai continué à rouler l’après-midi en pneus usés car notre stratégie était de conserver des pneus pour la qualification. Malgré tout j’ai réussi à conserver un bon rythme en travaillant mes trajectoires, en essayant de mieux comprendre la piste. J’ai roulé seul sans chercher à faire un chrono. On sait maintenant ce qu’il nous reste à faire demain. »

 

/// SAM LOWES : 1er, 1’51.385, 34 tours

  • La bonne forme de Lowes s’est manifestée dès la FP1 avec un tour en 1’52.004 qui a placé le Britannique au somment de la feuille de temps. Sam a conclu la séance d’ouverture avec une solide troisième place tout en travaillant sur les options de pneus arrière et les réglages du train avant de sa moto.
  • Le trentenaire n’a eu besoin que de trois tours en FP2 pour améliorer sa performance du matin. Avec un chrono en 1’51.385 signé dans son dernier tour, Lowes a laissé ses adversaires à 0,184 seconde.

« Pour une première journée, le rythme est là »

« C’est une très bonne première journée. On a progressé cet après-midi en étant rapide en pneus usés. C’est positif pour la suite du week-end. On a essayé un autre réglage à l’avant qui me procure un meilleur feeling, je suis content. Pour une première journée, le rythme est là. D’autant que cet après-midi la piste était nettement plus chaude. On va continuer à travailler pour rester sur cette lancée. Je pense qu’on peut faire encore un peu mieux dans les chicanes rapides, mais globalement nous pouvons être satisfaits. Je vais bien dormir cette nuit. »