Marquez maîtrise des conditions difficiles pour s’assurer une première ligne au Mans

Marquez maîtrise des conditions difficiles pour s’assurer une première ligne au Mans

Le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS est prêt pour la course de demain avec l’ambition de placer ses deux pilotes sur le podium après qu’Alex Márquez et Xavi Vierge se sont tous les deux qualifiés dans le top cinq cet après-midi sur une piste détrempée.

  • Les qualifications du Grand Prix de France se sont déroulées dans des conditions difficiles. Au programme: du froid, de l’humidité et des averses de la FP3 à la Q2 en passant par la Q1.
  • Ce matin, la température de la piste n’était que de 15 degrés. Márquez et Vierge en ont profité pour gagner confiance et expérience avec le moteur Triumph entrée cette année en fonction en Moto2.
  • La Q2 s’est elle aussi déroulée sur une piste humide et un ciel menaçant. Marquez a arraché sa troisième première ligne de suite alors que Vierge s’est hissé pour sa part sur la deuxième ligne de la grille de départ.

Alex Márquez: 3e, 1:49.585, 26 tours, 109 km.

  • Ce matin, Márquez n’a pris aucun risque en FP3. Avec une température de 13 degrés, Márquez s’est contenté d’une neuvième position sur le feuille des temps.
  • Qualifié directement en Q2 grâce à une solide performance en FP2 hier après-midi, le numéro 73 a parfaitement pris la mesure de la piste pour se battre pour la pole position.
  • Avec un tour en 1’49.585, Márquez n’a été devancé que par Jorge Navarro et Tom Lüthi qui, de leur côté, avaient eu la chance de pouvoir jauger la piste en Q1.

«Je me sens prêt pour la pluie comme pour le sec, la clef sera de rester concentré»

«La météo a rendu la journée très compliquée. Déjà ce matin les conditions étaient entre deux. Pour la qualification en revanche la piste était détrempée. On a fait du bon travail car ça n’était pas évidemment de comprendre la piste et d’avoir un bon feeling avec la moto en attaquant directement la Q2. C’était vraiment glissant mais je suis content mais je suis content de mon rythme sous la pluie car j’avais quelques doutes après la FP3. Je me sens prêt pour la pluie comme pour le sec, la clef sera de rester concentré quelles que soient les conditions. S’il pleut, la course sera une bataille pour survivre sans faire d’erreur. Si c’est sec, je pense que nous avons un bon rythme depuis vendredi, et il faudra donc rester constant à chaque tour.»

Xavi Vierge: 5e, 1:50.232, 27 tours, 113 km.

  • Vierge a patiemment pris son rythme ce matin durant la FP3. Sur une piste très délicate, l’Espagnol n’a fini la dernière séance libre qu’à une seconde du top dix.
  • Vierge a été l’un principaux protagonistes de la Q2 durant laquelle trois pilotes du top quatre sont allés à la faute.
  • Avec un tour en 1’50.232, le pilote du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS s’est intercalé sur la deuxième ligne de la grille de départ entre Mattia Pasini et Andrea Locatelli.

«Il faut donc faire mieux si on veut se battre dans le groupe de tête»

«Je suis très content du travail que nous avons réalisé aujourd’hui. Les conditions étaient très difficiles, et il semble que ça sera la même chose demain. C’était important de trouver un bon feeling avec la moto. Nous y sommes parvenus mais nous devons faire un autre pas en avant d’ici demain car il semble que mes adversaires ont un peu plus de grip de l’arrière. Il faut donc faire mieux si on veut se battre dans le groupe de tête. J’ai un bon rythme sur le sec, mais sur le mouillé c’est plus la loterie. J’espère que ça sera soit l’un soit l’autre, car les conditions mixtes rendent la situation encore plus compliquée.»